MOOD

    Body positive : 5 choses que j’aime/apprécie chez moi

    Après avoir vu la vidéo de Marie, j’ai eu envie, moi aussi, de jouer le jeu. C’est vrai, plutôt que de se concentrer sur les choses que l’on n’aime pas, pourquoi ne pas oser dire à haute voix, ce que l’on aime chez nous ?  Cet exercice, si je peux l’appeler ainsi, s’inscrit dans la lignée du body positive (à ne pas confondre avec narcissisme) (et va dans la continuité de la pensée positive, pour moi). Vous avez certainement déjà aperçu ce terme, sur les réseaux sociaux, notamment sur Instagram. Pour ceux à qui ça ne parle pas, le body positive, c’est le fait de se concentrer/voir/ et mettre en avant les choses que l’ont aime, plutôt que celles que l’ont aime moins, voir que l’on déteste. Se sentir bien dans son corps, c’est un premier pas pour se sentir bien dans sa tête. Pour illustrer ce post, je me suis lancée un défi ; Faire une photo de moi, en short. Sachant que je ne porte jamais, au grand jamais de short. Ça peut vous paraître un peu « étrange » comme défi, mais je peux vous garantir que ça n’a pas été si facile de cliquer sur « publier » ce matin.

    MES ONGLES
    On me pose souvent la question, mais oui, mes ongles sont bel et bien naturels. Pas de capsule, pas de gel, rien. Et je vais certainement vous décevoir, mais je n’ai pas vraiment de secret. Tout comme vous, lorsque je ne mets pas de vernis, mes ongles se cassent facilement. Et pour ce qui est de ma manucure, vous pouvez retrouver toutes les étapes juste ici. J’aime avoir de longs ongles, ça allonge mes doigts, et donc, les affines aussi.

    MES CILS
    J’ai la chance d’avoir des cils naturellement recourbés. Peu importe le mascara, pas besoin de les recourber au préalable. D’ailleurs, on m’a déjà demandé si j’avais fait un rehaussement de cils, mais non. D’ailleurs, pourquoi pas, tester, un jour, les extensions de cils, mais pour le moment le combo Lash domination de Bare minérals/Better than sex de Too Faced me suffit amplement. Mes cils recourbés me permettent de contrebalancer avec le fait que j’ai de tout petits yeux. Un mascara qui allonge, un autre qui donne du volume, et hop, le tour est joué.

    MES CHEVEUX
    Mes cheveux n’ont pas toujours été comme ça. J’ai eu pas mal de mésaventures d’ailleurs. Plus je m’acharnais, plus  ils s’abimaient, et plus je les coupais. Alors que mon but, au départ, c’était quand même d’avoir les cheveux longs, très longs. C’est seulement lorsque j’ai décidé de les laisser vivre, de ne plus les torturer qu’ils sont devenus, pile, comme je les voulais : Longs, naturels, ondulés mais pas trop. Je passais un temps fou à me coiffer, pour au final ne pas aimer le résultat (trop plat, trop si, trop ça). Aujourd’hui je les laisse vivre, et ils me le rendent plutôt bien.

    MA MORPHOLOGIE
    Je ne pensais jamais pouvoir dire ça, ou même l’écrire. Mais même si j’ai des formes, oui, on ne va pas se le cacher, j’ai la chance d’avoir une morphologie dite équilibrée. Disons que mes petits kilos sont repartis de façon uniforme. Je n’ai pas une taille marquée, un ventre plat avec des cuisses et des fesses charnus, non. Tous est reparti un peu partout. Je compte encore perdre quelques kilos, mais sans pression, et sans frustration.

    MON GRAIN DE BEAUTÉ DANS L’IRIS
    C’est un peu bizarre, mais j’aime bien ce grain de beauté. Pourtant, très peu de gens l’ont déjà vu, et le verront (il faut quand même être proche de mon visage pour le voir). Mais moi, je sais qu’il est là et ça me plaît. J’ai les yeux marron, et ce grain de beauté apporte un petit truc, rikiki mais que j’apprécie et c’est bien suffisant pour qu’il apparaisse ici.

    VOUS AUSSI, DITES MOI 5 CHOSES (OU PLUS) QUE VOUS AIMEZ CHEZ VOUS !

  • MODE

    Shopping : SUMMER selection

    Le soleil est enfin LÀ (pour de bon?) Et la conséquence directe ? J’ai envie d’acheter, d’acheter et encore d’acheter. À défaut de pouvoir faire tout rentrer dans mon dressing, je me…

  • MOOD

    Lettre à moi-même

    Chère moi, Je t’écris du futur. Oui, du futur, tu ne rêves pas. Nous sommes aujourd’hui le 05 juin 2017 et il est 14h. J’ai envie de t’écrire pour t’aider. T’aider…