HAIRCARE : Mon avis sur la gamme capillaire Secrets de miel

Quand on connaît les vertus du miel sur la peau et pour l’organisme, on peut espérer qu’il ait un effet tout aussi positif sur nos cheveux. Alors quand Secrets de Miel a sorti sa gamme capillaire, j’ai sauté sur l’occasion pour découvrir si le miel allait devenir mon nouvel allié pour des cheveux doux et brillants.

LA GAMME CAPILLAIRE
Lorsque j’ai découvert la marque ; juste avant le premier confinement, je ne m’étais intéressée qu’à leurs compléments alimentaires. Souvenez-vous, dans cet article je vous parlais de la cure Acti’Bronze et du joli hâle doré qu’elle ma permis d’arborer tout l’été. Quand j’ai vu que la marque sortait une gamme capillaire, j’ai eu envie de retenter l’expérience. Cette gamme est composée de shampoings liquides (4 différents), de shampoings solides (3 différents), d’un démêlant et d’un soin.

LE SHAMPOING SOLIDE VS LE SHAMPOINGS LIQUIDE
Le shampoing solide ultra-doux est à base de miel d’oranger. Il contient également de l’huile d’olive, de coco, de Ricin,  d’avocat mais aussi de sésame. Il est obtenu après une saponification à froid ; ce procédé permet de préserver la qualité des huiles utilisée. Il ne contient ni silicone, ni sulfate. J’ai évidemment analysé la composition, et elle est IRREPROCHABLE, vraiment. Ce shampoing ne contient que de bonnes choses. Pour ce qui est de l’utilisation en elle-même, j’ai été agréablement surprise, car il mousse beaucoup. Ça le rend pratique à utiliser. La marque promet des cheveux propres, doux et brillants ; je ne peux que confirmer. Mes cheveux sont très brillants et doux après l’utilisation. Utiliser en alternance avec le shampoing purifiant de la même gamme ; ça ferait une routine parfaite je pense.

Pour ce qui est du shampoing liquide, j’ai la version « nutrition ». Il contient lui aussi du miel d’oranger mais également de l’huile de Jojoba. La liste des ingrédients est bien plus longue que celle du shampoing solide. Il contient un colorant, qui en soit, n’apporte rien ; mais aussi du Cocamidopropyl betaine qui est un tensioactif doux mais quelque peu controversé. Il est extrait de l’huile de coco mais pas que. Ce que l’on ne dit pas ou peu, c’est qu’il est également mélangé à de la Diméthylaminopropylamine, qui est une substance chimique issue de la pétrochimie (reconnaissable avec le -propyl). Ce mélange fait appel à un procédé qui est polluant pour l’environnement. Ce n’est donc pas un très bon agent nettoyant ; même s’il est autorisé en cosmétique bio. Il est également reconnu allergisant en Californie. Si je peux « comprendre » dans la formulation du shampoing au karité de So bio Etic ou encore dans le shampoing flora siberica luxurious volume de Natura Siberica (au vu du prix au litre), ça me dérange un peu plus ici. Sinon, il mousse très bien ; mais je n’ai pas aimé sa texture. Je le trouve bien trop épais ; ce qui fait que le flacon descend à une vitesse folle. Je l’ai diluée avec de l’eau pour obtenir une texture plus fluide. Il laisse lui aussi, les cheveux brillants et une douce odeur de miel. Pour autant, et je pense que vous l’aurez compris, je préfère et de loin le shampoing solide.

LE SOIN
Le masque nourrissant contient lui du miel d’acacia ; il a été choisi pour ses vertus adoucissantes. La marque promet un effet réparateur, hydratant et nourrissant. Il a une bonne texture, assez épaisse, mais pas trop et une odeur très réconfortante. Mais, pour tout vous avouer, je trouve qu’il a plus un effet « démêlant », que soin. Je n’ai pas été convaincu par son efficacité ; mais ce n’est pas tout. Au niveau de la formulation, j’ai également pas mal de chose à redire. Il contient lui aussi, des colorants ; qui sont eux aussi, totalement inutiles. Un soin blanc, c’est ok ; je ne vois pas le problème. Mais pas que ; il contient aussi diverses substances chimiques telles que le polyquaternium-7 ; qui je vous le rappelle, est une « alternative » au silicone. Le quaternium pour but d’améliorer l’aspect et le toucher des cheveux, mais en apparence seulement ; il est également difficilement biodégradable, et est (entre autres) nuisible à la vie sous-marine. Il contient aussi du Tetrasodium EDTA ; un acide qui permet de contrebalancer les effets de l’eau calcaire. Mais il est lui aussi polluant car très difficilement biodégradable. Vous le comprendrez, je ne suis pas du tout convaincu par ce soin. J’utilise à chaque shampoing le soin Cut by Fred à l’amande, et je crois qu’il sera difficilement détrônable.

Pour finir, je dirais que je retournerai certainement vers la gamme capillaire, mais seulement vers les shampoings solides. J’ai bien envie d’essayer le shampoing purifiant.

SHOP LES

                        

VOUS ÊTES PLUS SHAMPOING SOLIDE OU LIQUIDE ?
QUELLE MARQUE UTILISEZ-VOUS EN CE MOMENT ?

 

Partager :

2 Commentaires

  1. Séb
    2 décembre 2020 / 20:20

    Un nouveau petit article fort bien écrit et de jolie photo pour l’accompagner.

    • Megane Stonem
      Auteur/autrice
      6 décembre 2020 / 13:08

      Merci Seb pour ton message 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :