J’ai testé l’épilation définitive avec DépilTech

Il y a un peu plus d’un an et demi maintenant, j’ai débuté mes premières séances d’épilation définitive chez DépilTech. J’ai volontairement laissé du temps entre la rédaction de cet article, et la fin de mes séances pour avoir un avis complet. Il est désormais temps de vous parler de mon expérience et des résultats que j’ai obtenus. Alors, l’épilation définitive, ça fonctionne ?

DEPIL TECH
DépilTech c’est un centre d’épilation définitive, enfin je devrais plutôt dire « des » centres ; la marque en détient pas moins de 120 en France et dans le monde entier. De mon côté, je suis allée dans celui de Reims ; il est situé au 18 rue des élus. La marque/franchise à été créée en 2011, par deux hommes ; oui, deux frères, Paul et Jean-Baptiste Mauvenu. Le centre de Reims quand à lui à ouvert plus récemment, en 2017. Je vous avoue que j’ai beaucoup hésité avant d’accepter. J’avais lu pas mal d’avis divergent et négatif sur les réseaux ; mais j’ai rencontré Nathalie Dumartin Lindner, la directrice du centre de Reims. Après une longue discussion et quelques heures de recherche sur le centre de Reims, j’ai accepté.

L’ÉPILATION DEFINITIVE*
Le processus d’épilation définitive chez DépilTech est réalisé avec de la lumière pulsée ; à ne pas confondre avec le laser (qui est fait chez le dermatologue uniquement). Avant de choisir votre forfait, il est obligatoire de réaliser un bilan personnalisé. Il va permettre de voir si l’épilation définitive est envisageable ou non ; car il faut savoir que ça ne fonctionne pas sur tout le monde. L’épilation définitive à la lumière pulsée fonctionne mieux si les poils sont plutôt épais, relativement foncés et si la peau est claire. D’ailleurs il faut scrupuleusement respecter un protocole avant et après les séances. Par exemple, il ne faut pas utiliser d’huile de coco, ni d’huiles essentielles, ou encore ne pas s’exposer au soleil les jours/semaines précédents les séances. Mais évidemment celui-ci est rappelé/vérifié avant chaque session et un flash test est réalisé. Si le flash test ne réagi pas ; alors la séance peut commencer. La machine utilisée est une Galaxy Black conçue et fabriquée en France ; elle est réglable au niveau de l’intensité. La peau est protégée par un gel appliqué en couche très épaisse et le port de lunettes de protection est obligatoire (elles sont évidemment fournies). Chaque séance est espacée de deux mois ; et il faut obligatoirement raser la zone tous les deux jours (entre chaque séance). J’ai choisi de commencer par les aisselles, le rasoir ne m’a donc posé aucun problème. Le principe, c’est qu’en 6 séances, la totalité des poils aient disparu. Chaque session va permettre d’éliminer des poils ; qui ne repousseront plus. Quelques jours après les flashs, les poils tombent tout seul. La première fois, c’est plutôt déroutant (mais marrant, il faut l’avouer). Ensuite pendant deux à trois semaines, les poils ne repoussent pas. Au fil des séances ils sont de moins en moins nombreux, et plus fins.

MON AVIS
J’ai le phototype le plus recommandé pour l’épilation définitive ; une peau très claire et les poils suffisamment foncés. Nous convenons donc d’un forfait de 6 séances (parfois il en faut une de plus ; mais on y reviendra un peu plus bas). Premier flash test : pas de rougeur, aucune réaction ; la séance peut commencer. Je ne vous cache pas que c’était un peu douloureux. Pour vous imaginer la sensation, je dirais que c’est comme si on prenait un élastique et qu’on le faisait « claquer » sous les aisselles. Pour autant, c’est supportable, et pour cette zone, il n’y a que 5 ou 6 flashs de chaque côté. Plus les séances avancent, plus la douleur s’estompe. Il me semble qu’au bout de la 3ème, je n’avais quasiment plus mal. J’ai respecté le protocole à la lettre ; j’ai d’ailleurs dû décaler une séance suite à un week-end improvisé au Touquet où j’avais pris (un peu trop) le soleil. Les poils repoussent en effet plus fin et moins nombreux. Aujourd’hui, mes aisselles sont lisses et mes pores sont resserrés. Je pense tout de même devoir faire une séance supplémentaire car j’ai 5 à 6 poils récalcitrant sous chaque aisselle. Je les épile une fois par mois avec mon épilateur Braun en attendant de prendre rendez-vous. Dès que j’aurais la date, je reprendrais le rasoir pour faire épaissir la repousse. Ça me permettrai d’obtenir un meilleur résultat (car les poils qu’il me reste aujourd’hui sont très très fins donc moins décelable par la machine).

Pour conclure je dirais que je suis satisfaite du résultat ; même s’il me reste quelques poils, je trouve ça très confortable et visuellement bien plus beau (vous avez le droit d’aimer les poils, j’ai le droit de ne pas aimer ; peace). L’équipe de Reims est très agréable et chaleureuse ; je n’ai rien à dire, mais ça ne m’étonne pas, je n’avais lu que des avis positifs sur ce centre. Je ferai un édit de l’article lorsque j’aurai fait ma séance supplémentaire ; et d’ici un an ou deux pour voir si ça évolue au fil du temps.

Vous pouvez retrouver toutes mes stories sur le sujet sur mon compte Instagram dans « DépilTech« .

VOUS CONNAISSIEZ DEPIL’TECH ?
L’ÉPILATION DEFINITIVE ÇA VOUS TENTE ?

*produit offert

Partager :

2 Commentaires

  1. 27 octobre 2020 / 11:44

    Merci pour ton avis,
    Je suis en pleine réflexion pour savoir si je saute le pas de la lumière pulsée ou pas…
    Tu en as eu pour combien pour les aisselles ?
    Belle journée

    • Megane Stonem
      Auteur
      1 novembre 2020 / 19:12

      Tu voudrais faire quelle zoné ?
      Il me semble que le tarif c’était 350 euros.
      Bonne soirée 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.