GREEN MOOD : Se soigner avec les huiles essentielles, c’est possible ?

Suite à l’arrêt de la pilule il y a deux ans, j’ai eu envie d’aller un peu plus loin dans ma démarche en réduisant ma consommation de médicaments. Alors bien évidemment, je parle ici de médicament de confort (aka Fervex, Humex etc.) vendu en libre-service et non des médicaments liés à un traitement chronique par exemple. Aujourd’hui je vous propose de découvrir mes huiles essentielles préférées mais également quelques conseils pour soigner les maux du quotidien naturellement.

Chaque année à l’arrivée de l’hiver, je commence une cure de spiruline ; mais même si cette cure est très efficace elle ne m’empêche pas de tomber malade au premier coup de vent. Pour preuve, nous ne sommes qu’en décembre, et pourtant, j’ai déjà enchainé un état grippal, une angine et un rhume en moins de trois semaines. Pourquoi ne pas simplement me soigner avec des médicaments, comme la plupart des gens ? Les médicaments du type Fervex, Humex et compagnie contiennent de la pseudoéphédrine ; un vasoconstricteur local à visée décongestionnante qui diminue le gonflement de la muqueuse nasale, réduisant ainsi la sensation de nez bouché et facilitant la respiration. Jusque-là, tout va bien mais son efficacité est jugée insuffisante si on la compare aux effets indésirables cardio-vasculaires et neurologiques exceptionnels mais graves (infarctus, troubles du rythme, AVC) possibles (CF : Source ANSM). Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que la publicité pour ces médicaments est interdite depuis le 18 décembre 2017.

COMMENT DEBUTER ?
Pour en apprendre plus sur les huiles essentielles, j’utilise principalement deux livres : « Le grand guide de l’aromathérapie et des soins beautés naturels » d’Aroma-Zone (écrit par Audrey Millard) et « Tout soigner avec 16 huiles essentielles » des Edition Terre vivante sorti plus récemment (écrit par le Dr Françoise Couic Marinier et le Dr Anthony Touboul). Ce que j’aime avec ce dernier, c’est que toutes les « recettes » sont réalisables avec les huiles essentielles de base. Le premier est plus complet, mais nécessite une plus grande collection d’huile essentielle. J’utilise donc celui d’Aroma-Zone pour les spécificités des huiles et celui des Éditions Terre vivante pour les recettes. Par exemple pour un état grippal les huiles essentielles qui reviennent sont le Citron, le Tea tree, le Ravintsrara, l’Eucalyptus radié ou encore le Laurier noble. Elles sont chacune reconnues pour leur pouvoir antiseptique, antibactérienne, anti-inflammatoire ou encore antalgique. De mon côté pour combattre un état grippal, j’utilise essentiellement l’huile essentielle de Ravinstrara et de Citron. Pour ce qui est du rhume je préfère utiliser le baume du tigre (en application locale) couplée à l’huile essentielle de Tea tree consommé par voie orale. Dans le guide du Docteur Couic Marinier et du Dr Touboul on retrouve également des conseils et recette pour lutter contre le stress (notamment à l’aide de l’huile essentielle de Camomille romaine), les troubles du sommeil (avec le géranium rosat), etc.

COMMENT LES UTILISER ?
Il est possible d’utiliser les huiles essentielles de différentes façons : En application locale. Soit pure (mais attention toutes les huiles essentielles ne peuvent pas être utilisées de cette façon) ; soit diluée. Il suffit d’ajouter quelques gouttes d’huiles essentielles dans une huile végétale et d’appliquer le mélange par massage. En diffusion. Soit à l’aide d’un diffuseur soit sur un tissu (à tenir à proximité de vous),  à l’aide d’un bol d’eau chaude (en inhalation) ou encore dans un bain. C’est une solution que j’aime beaucoup pour le rhume par exemple. Et enfin, par voie orale soit à l’aide de miel, d’un cachet neutre à avaler, à sucer ou à croquer. J’utilise principalement ceux des laboratoires Yves Ponroy de la marque Retour à l’essentiel.

Pour répondre à la question, oui c’est possible de se soigner avec des huiles essentielles ; mais si les symptômes perdurent alors consulter un médecin. De mon côté je suis soutenue dans cette démarche par mon médecin traitant et ma pharmacienne. Je n’hésite pas à les consulter et à discuter d’alternative naturel avec eux. Parfois c’est possible, parfois non.

MISE EN GARDE
Quelques mises en garde tout de même : 
Les huiles essentielles sont déconseillées chez les enfants, les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes âgées et les personnes souffrant de pathologies chroniques.Ne jamais appliquer d’huiles essentielles pures sur les muqueuses, le nez, les yeux, le conduit auditif, etc. Pour les personnes à tendances allergiques, toujours effectuer un test d’allergie avant d’utiliser une huile essentielle.

VOUS UTILISEZ DES HUILES ESSENTIELLES POUR VOUS SOIGNER ?
POUR ÊTES PLUTÔT POUR CETTE DÉMARCHE ?

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.