Anne Marie Börlind, la cosmétique naturelle made in Allemagne

Vous le savez ; depuis mon virage vers le naturel, je remplace systématiquement mes produits finis par des produits naturels. Si pour les soins la tâche a été plutôt simple ; pour le maquillage c’est une tout autre histoire. L’offre est bien plus limitée. En général, pour découvrir de nouvelles marques, je m’aide du site de la Slow cosmétiques ; mais cette fois, c’est lors d’un passage chez Natureva que j’ai découvert la marque Anne Marie Börlind. Je vous avoue avoir hésité un petit moment avant de me lancer, mais aujourd’hui, c’est fait. Alors, Anne Marie Börlind, on achète ou pas ?

ANNE MARIE BÖRLIND, UN PEU D’HISTOIRE
Anne Marie Börlind est une marque Allemande qui a vu le jour en 1959. À cette époque les idéaux et les attentes des consommateurs étaient bien différents de ceux que l’on peut avoir aujourd’hui ; pour autant, la marque mise et ce depuis toujours sur le respect des ressources de la nature. Les cosmétiques Anne Marie Börlind sont fabriqués à partir de plantes issues de l’agriculture biologique et d’eau de leur propre source puisée à Forêt noire. Elle se positionne comme marque naturelle, mais elle ne détient pas de label écologique/bio. Les produits sont pour la plupart vegan et pour les autres végétariens ; et évidemment, la marque est cruelty free.

LE FOND DE TEINT HYDRATANT
Après avoir testé (et apprécié) le fond de teint Colorisi; j’avais envie de quelque chose de plus couvrant, et d’un peu moins glowy. C’est alors que je me suis dirigée vers le fond de teint hydratant d’Anne Marie Börlind. Ce fond de teint à une texture fluide, et un fini plutôt mat. Il contient de l’acide hyaluronique végétal ; ce qui le rend hydratant, d’où son nom finalement. Il est présenté dans un flacon-pompe en plastique de 30 ml. Au niveau du packaging, il est simple et efficace. J’ai la teinte natural 31W. J’utilise entre une pompe et une pompe et demie pour faire mon teint complet. Ce que j’apprécie le plus avec ce fond de teint, c’est que sa tenue, et également que sa couleur ne s’oxyde pas au cours de la  journée. Il a une couvrance légère, juste ce qu’il faut pour unifier le teint, sans effet de matière. Je l’ai testé dans beaucoup de situations, et je peux vous dire, que c’est le fond de teint qui résiste le plus parmi ceux que j’ai pu essayer (bio et non bio). Seul bémol, il contient du phenoxyethanol. Un conservateur très controversé, que j’évite au maximum. Alors oui, je vous recommande ce fond de teint pour son rendu et son efficacité, mais je vous avoue que j’aurai vraiment préféré qu’Anne Marie Börlind utilise un autre conservateur ; car pour le coup, c’est le seul point noir de la composition.

LA POUDRE COMPACTE
Avant celle-ci, j’ai testé d’autres poudres naturelles comme la Lily lolo ou encore une de chez Lavera. Mais je n’étais pas vraiment convaincue. Il faut savoir que j’ai une peau mixte, et qu’il me faut une poudre qui matifie mais qui reste légère et qui ne plâtre pas le teint. La poudre compacte d’Anne Marie Börlind est présentée dans un boîtier carré (avec miroir) de couleur noire mate (assez salissant au passage). Comme pour le fond de teint, la marque est restée très simple dans l’élaboration du packaging. Le boitier contient 8 gr de produit.  La poudre contient un pigment réflecteur de lumière permet de réduire visiblement les ridules et qui apporte un effet peau de pêche. Le grain est lissé, et le teint ne bouge pas de la journée (pas de migration, d’oxydation ou autre). Une retouche sur la zone T est tout de même nécessaire en milieu de journée. Le duo fond de teint hydratant et poudre compact fonctionnent très bien. J’utilise la teinte transparente. Malheureusement elle contient elle aussi du phenoxyethanol ; c’est pourtant un conservateur qui peut facilement être remplacé.

LA POUDRE LIBRE
Cette poudre je l’ai testé de façon totalement imprévue. J’étais partie pour acheter une nouvelle fois la poudre compacte, mais malheureusement pour moi, il n’y en avait plus en stock. J’ai alors pris celle-ci « en attendant » ; mais je dois vous avouer que je l’ai un peu regretté. Elle n’a rien à voir avec la poudre compacte, rien du tout. Le fini est plus bien plus lumineux, la poudre est vraiment très fine/volatile et son effet matissant ne dure pas bien longtemps. Je pense qu’elle serait adaptée aux peaux normales à sèches, en revanche je ne la recommande pas pour les peaux mixtes à grasses. Elle est vendue dans un boitier doré (avec tamis) et contient 10 grammes de produit. Elle a donc une durée de vie plus longue que sa consoeur compacte (mais au niveau du prix on s’y retrouve ; comptez 23e90 contre 20e90). Elle contient d’infimes perles de silice composées d’acide hyaluronique ; ce qui explique, je pense, sont côté plus glowy. Je la garde donc comme poudre de secours ; mais j’ai déjà racheté un autre boîtier de poudre compacte. Et pour finir,  elle contient elle aussi du phenoxyethanol ; mais vous connaissez déjà mon avis sur le sujet.

SHOP LES

VOUS CONNAISSIEZ CETTE MARQUE ?
QUELS PRODUITS UTILISEZ-VOUS POUR LE TEINT ?

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.