J’ai testé : La culotte de règles Fempo

On continue la rentrée avec un sujet qui je le sais, vous intéresse tout particulièrement : Les régles. Aujourd’hui je vous présente une nouveauté qui a révolutionné mon rapport aux menstruations : La culotte (ou plutôt le shorty dans mon cas) de règles Fempo. C’est une solution encore assez méconnue en France ; alors quand autour de moi, et sur les réseaux sociaux je vous ai parlé de ces petites culottes, j’ai reçu un flot de questions et d’interrogations.  Après deux mois de tests (en tous genres) je suis enfin prête à vous répondre.

FEMPO
Fempo, c’est l’histoire de deux amies, Fanny Abes et Claudette Lovencin. Après avoir visionné le reportage « Tampon, notre ennemi intime » de France 5, elles ont décidé de faire bouger les choses. Dès le lendemain, elles lancent alors une enquête qui révèle que 70 % des femmes ne sont pas satisfaites des protections qu’elles utilisent (fuite, irritation…) et que 50 % d’entre elles sont préoccupées par l’impact de ces protections sur leur santé. C’est à ce moment que Fempo (anciennement Empo) est né. Fempo propose pour le moment une culotte et un shorty mais la marque est encore toute jeune et Fanny et Claudette ont de l’ambition ; en premier lieu, conquerir le monde et aussi proposer d’autres produits (couleur, finition, taille, etc).

LA CULOTTE DE RÈGLES*
Une culotte de règles (ou shorty encore une fois), c’est ni plus ni moins une alternative écologique, durable et responsable à nos protections périodiques conventionnelles. C’est un concentré de technologie qui permet à elle seule d’oublier (ou presque) que l’on a ses règles. Elle remplace toute protection pendant environ 12 heures. Il suffit de l’enfiler le matin, et de ne plus se soucier de rien. L’intérieur de la culotte Fempo est composé de 3 tissus différents. La doublure en contact avec la peau est en coton. Cette doublure permettrait au sang de ne pas rester en contact avec la peau ; afin d’éviter toute sensation d’humidité. Le tissu juste en dessous est en bambou (ultra-absorbant, naturellement antibactériens et anti-odeurs) et la 3ème et dernière couche est tout simplement en tissu imperméable. La culotte Fempo ne contient pas de nanoparticules d’argent, et est composée de textiles CERTIFIÉS OEKO-TEX®. Si vous avez un flux abondant, vous pouvez très bien l’utiliser en complément d’une autre protection. Par exemple mettre un tampon bio le matin, et à partir de midi, ne garder que la culotte Fempo. Il n’y a pas de « règle » chacun fait comme il le sent.

Quelques recommandations : Il est conseillé de la laver avant la première utilisation, et de la rincer à l’eau froide (froide, j’insiste) avant de la passer en machine. Vous pouvez également la laver à la main et la réutiliser le lendemain. C’est d’ailleurs ce que je fais. Je la lave en machine (30°) seulement en fin de cycle (et sans adoucissant). Il faut la laisser sécher à l’air libre, sans sèche linge. Le repassage est exclu aussi.

MON AVIS
J’ai, moi aussi, visionné ce reportage, et depuis je cherche comme beaucoup, une alternative safe, confortable, et écologique. En faisant quelques recherches sur Google, je suis tombée sur le site de Fempo. Mais j’étais vraiment sceptique. Comment une simple culotte peut absorber autant que 3, 4 voir 5 tampons ? Et pourtant, je vous promets que ça fonctionne.

Pour rappel j’ai la version shorty, mais il existe aussi une version culotte. J’ai commencé tout doucement, en le portant à la maison, puis pour aller en course, et puis au travail, avec un flux rikiki, puis un flux abondant, etc. En général, les deux premiers jours de mon cycle je peux le porter seul toute la journée ; pour le 3ème je dois coupler avec une autre protection et pour le reste, je fais au feeling en fonction de mon flux du matin. Car le coquin, il varie chaque mois. J’ai aussi fait le test avec un flux très abondant ; le shorty a tenu le choque plus de 8h. Je le porte également en prévention lorsque je sais que mon cycle va débuter dans la journée ou dans la nuit.

Il est ultra-confortable, et fin. La sensation d’humidité est présente lors de flux abondant mais bien moins qu’avec une serviette par exemple. Et ici, aucune irritation. Au niveau des odeurs, RAS lorsque vous êtes habillée ou que vous faîtes du sport ou autre ; et lorsque vous l’enlevez et que vous êtes juste au dessus, évidemment ça sent un peu le sang, mais c’est tout à fait normal. Je ne pourrais clairement pas revenir en arrière. La seule petite chose que je pourrais lui reprocher, c’est qu’il est assez long à sécher. Je tourne avec deux shorty, mais je pense qu’avec un shorty ou une culotte de plus, ce sera plus simple à gérer. Pour la taille, je vous conseille de vous référer au guide, c’est vraiment important si vous voulez être à l’aise (personnellement j’ai pris une taille au-dessus de ce que je prends habituellement).

RIEN QUE POUR VOUS
Il n’y a qu’en essayant que l’on peut vraiment se rendre compte de l’efficacité et du confort de Fempo. C’est donc pour ça que Fanny et Claudette m’ont proposé un code promo, rien que pour vous ; histoire que vous puissiez tester la culotte (ou le shorty) en toute tranquillité. Avec le code MERCIMEGANE vous êtes satisfaite ou remboursée (la demande de remboursement doit se faire dans les 60 jours suivant l’achat).

– SHOP LES –
VOUS UTILISEZ QUELLE GENRE DE PROTECTION ?
VOUS CONNAISSIEZ LES CULOTTES FEMPO ?

*produit offert

Partager :

5 Commentaires

  1. Morgane
    12 septembre 2018 / 16:11

    Salut Mégane,

    Je suis justement en plein test de ces culottes… et je suis très très agréablement surprise aussi de la qualité de ces culottes. C’est vraiment le top ! j’en suis ravie !

    • Megane Stonem
      Auteur
      22 septembre 2018 / 12:30

      Contente qu’elles te plaisent Morgane 🙂

  2. Virginie Bergeronneau
    24 septembre 2018 / 17:22

    Commandé à l’instant, je vais tester 😉

    • Megane Stonem
      Auteur
      25 septembre 2018 / 18:01

      J’ai hâte que tu me dises ce que tu en penses 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.