BEAUTE

Naturé moi – Mon avis sur le shampoing volume et l’après-shampoing nourrissant

Après mettre faite littéralement avoir (coucou le greenwashing) avec le shampoing Botanicals à la coriandre de L’oréal, j’ai décidé d’essayer une autre marque dite naturelle et surtout, disponible en grande surface. Aujourd’hui, nous allons parler de la marque Naturé moi ; et plus particulièrement du shampoing volume et de l’après shampoing nourrissant à l’abricot.

NATURE MOI
Naturé moi est une marque Française qui propose des gels douche, shampoings et soins capillaires vendus exclusivement en grande surface. La marque se présente comme une marque naturelle, mais pas bio. Tous leurs produits sont formulés à 96% d’origine naturelle, sans sulfate, sans silicone sans paraben et sont jusqu’à 99% biodégradables. La marque est labélisé One voice, donc non testée sur les animaux. Ils essaient également de minimiser leur impact sur la faune et la flore aquatique. Si on fait confiance à la marque et qu’on s’arrête ici, on peut penser que c’est une bonne marque, mais j’ai pris l’habitude maintenant d’aller un peu plus loin et de regarder la composition des produits en détail (on trouve parfois de sacrées pépites).

SHAMPOING VOLUME
Le shampoing volume, comme son nom l’indique est un shampoing qui a pour but de rendre les cheveux plus léger, et aider à apporter du volume. Il est présenté dans un tube tout ce qu’il y a de plus basique. Le shampoing quand à lui est liquide et blanc. Son odeur est douce et agréable. Il contient du riz bio de Camargue et du miel bio du Limousin. La liste des ingrédients est plutôt courte pour un shampoing, ce qui est un bon point. En première position, on retrouve évidemment de l’eau, ensuite deux tensios actifs doux, de la glycerin, du parfum, un conservateur, et c’est là que ça se complique. On trouve ensuite le guar hydroxypropyltrimonium chloride, un agent quaternaire qui est un agent occlusif chimique qui étouffe le cheveu comme le silicone et qui plus est, est polluant (autant à fabriquer, qu’une fois rejeté), le trisodium ethylenediamine disuccinate qui est un conservateur non dégradable et donc également polluant, et pour finir, le butylphenyl methylpropional qui est reconnu comme perturbateur endocrinien, donc très mauvais et toxique. Ces ingrédients n’ont rien à faire dans la composition d’un shampoing dit naturel. En plus d’une composition plus que discutable pour du naturel, je n’ai pas aimé le produit en lui-même. Je m’explique. Le shampoing mousse plutôt bien, mais évidemment moins qu’un shampoing conventionnel, mais il lave également beaucoup moins bien.  L’effet volume quand à lui est légèrement présent, mais pas assez pour me convaincre. C’est donc un flop total pour le shampoing volume. Mais qu’en est-il de l’après shampoing ?

APRÈS-SHAMPOING NOURRISSANT
L’après shampoing nourrissant à lui aussi, comme son nom l’indique la fonction de nourrir les cheveux. Jusque-là, c’est facile à suivre. Au niveau de la composition, elle est un peu mieux que celle du shampoing volume. Tous les ingrédients sont bons, sauf le distearoylethyl dimonium chloride que l’ont retrouve en 5ème position. C’est également un agent quaternaire (donc occlusif et polluant). Je trouve ça vraiment dommage de se donner du mal à élaborer une compo clean et d’y ajouter un quat dedans. Si on passe outre la composition, je dirais que je l’ai beaucoup aimé, et c’est bien ça le pire. Il facilite le démêlage, rend les cheveux doux sans les alourdir. Pour moi il fait parfaitement son job d’après shampoing. J’ai été vraiment déçue d’y trouver un quat.

CONCLUSION
Ces derniers temps, je décrypte la composition de chacun de mes shampoings et soins pour les cheveux. En plus de me prendre des heures, je me rends compte, et surtout je me demande s’il existe vraiment de bons produits abordables, et des marques qui se préoccupent réellement de nous et de l’environnement. J’ai commencé par mes soins capillaires, et c’est déjà tellement difficile et prenant que je suis à deux doigts d’abandonner. Comment faire vous pour gérer ça au quotidien, et surtout dans tous les aspects de notre vie ?

– SHOP LES –

ÊTES-VOUS SENSIBLE À LA COMPOSITION DE VOS SOINS CAPILLAIRES ?
À LA COMPOSITION DE VOS PRODUITS DU QUOTIDIEN ?

A LIRE AUSSI

12 Commentaires

  • Répondre
    Lokietek Audrey
    20 novembre 2017 at 11 h 08 min

    Ah bah je ne savais pas ! Moi qui achetais cette marque parfois. Ils doivent pas comprendre le terme naturel je crois …

    • Répondre
      Megane Stonem
      20 novembre 2017 at 16 h 50 min

      🙁

  • Répondre
    Sarah | Côté Make-up
    20 novembre 2017 at 18 h 23 min

    Coucou ! Par période je fais en effet attention aux ingrédients de mes produits capillaires. J’essaye de faire au mieux. Du coup à force, je reconnais le greenwashing (comme c’est le cas pour ces produits). Après quand on a une colo rouge, c’est difficile d’être totalement dans le naturel si on veut bien entretenir la couleur. Mais mes repigmentant par exemple, ils sont sans silicones !

    • Répondre
      Megane Stonem
      23 novembre 2017 at 17 h 35 min

      Oui, je reconnais qu’avec une colo’ rouge, difficile de faire du 100% naturel.
      Après c’est vraiment le greenwashing qui m’énerve. Les marques qui ne promettent pas de naturel, elles font ce qu’elle veulent. Disons que je n’aime pas le mensonge 🙂

  • Répondre
    Audrey
    20 novembre 2017 at 18 h 44 min

    Hello !
    Merci pour ton avis sur les produits ! Je fais de plus en plus attention à la composition des produits que j’utilise mais aussi au fait qu’ils ne soient pas testés sur les animaux. Du coup je ne suis pas tellement étonnée que la marque fasse du green washing étant donné qu’il n’y a pas de label. Pour ne pas me tromper je préfère opter pour du bio. Je ne sais pas si tu connais les produits Coslys, ils sont top 😉 Bizoux

    • Répondre
      Megane Stonem
      30 novembre 2017 at 22 h 08 min

      Bonjour Audrey,
      On m’a déjà parlé des produits Coslys, mais c’est vrai que je n’ai pas encore essayé. Quel shampoing me conseilles-tu ?

      À bientôt 🙂

  • Répondre
    Estelle
    21 novembre 2017 at 9 h 00 min

    J’utilise en ce moment le soin après shampoing et je dois dire que j’en suis parfaitement satisfaite.
    De nos jours je pense qu’il est urgent de faire attention à la composition et à notre nature.
    Bises

    • Répondre
      Megane Stonem
      23 novembre 2017 at 17 h 36 min

      Du coup, je l’ai fini, mais je ne l’ai pas racheté. Je suis plutôt intransigeante pour mes cheveux.
      A bientôt 🙂

  • Répondre
    unadamantinderoses
    21 novembre 2017 at 10 h 30 min

    C’est vrai que de nombreux produits sont disent « clean » « naturel » etc… mais c’est malheureusement faux. Je ne décrypte pas toujours tous mes produits mais j’essaye de les acheter purs et faire des masques ou gommage fait maison. Pour les shampoings, j’utilise la marque allemande SANTE ! J’en suis fan. Ça fait plus de 2 ans que j’utilise cette marque. J’ai écrit un article dessus récemment si ça intéresse. Bonne journée

    • Répondre
      Megane Stonem
      23 novembre 2017 at 17 h 37 min

      C’est la solution la plus simple, c’est vrai. Mais je prends pas toujours le temps de faire mes soins maisons. J’utilise beaucoup l’huile de coco, et mes cheveux apprécient, mais à part ça..
      Merci pour ta recommandation. Il me semble qu’il vendent également du maquillage non ?
      Bonne journée 🙂

  • Répondre
    pompommess
    24 novembre 2017 at 17 h 07 min

    je partage vos avis, je les ai testés également, je trouve aussi que la composition n’est pas cohérente avec l’aspect marketing du shampooing, celui-ci ne se rince pas bien

    • Répondre
      Megane Stonem
      24 novembre 2017 at 19 h 13 min

      Merci pour votre avis PomPommess 🙂

    Laisser un commentaire