MOOD

Lettre à moi-même

Chère moi,

Je t’écris du futur. Oui, du futur, tu ne rêves pas. Nous sommes aujourd’hui le 05 juin 2017 et il est 14h. J’ai envie de t’écrire pour t’aider. T’aider à vivre, autant que je le peux et surtout pour te montrer que le bonheur ne tiens à rien, vraiment. En grandissant, j’ai appris à aimer la vie, et j’ai aussi compris que le bonheur ne tombe pas du ciel, qu’il faut le saisir, par ci, par là, dans chaque petit moment de vie.

Aujourd’hui, tu as 16 ans. Tu ne le sais pas encore, mais la vie va devenir d’un coup d’un seul, beaucoup plus difficile. Accroches-toi, ce n’est qu’une longue et mauvaise période. Je te le promets, tu en ressortiras plus forte. Profites, voyages, amuses toi, ça ira.

Si je peux te donner un conseil, un seul et unique : Acceptes toi, aimes toi. Arrête de te dénigrer, de te rabaisser. On vie bien mieux avec un corps que l’on accepte qu’avec un corps que l’on rejette. D’ailleurs, tu ne me croiras peut-être pas, mais tu vas d’ici peu de temps, rencontrer l’amour, le vrai. Celui qui te donne des papillons dans le ventre, à n’en plus finir. Ne cherche pas, il te tombera dessus lorsque tu t’y attendras le moins. Vis chaque moment, aime le fort, le plus possible. N’écoute pas les gens qui te disent que ça ne durera pas. Ne raconte pas que c’est moi qui te l’ai dit, mais aujourd’hui, c’est toujours lui qui fait notre bonheur.

D’ici quelques mois/années, tu arrêteras la danse. Quelle erreur. Je peux te garantir que tu le regretteras. Comme à chaque fois, tu as peur du regard des autres, peur de ne pas réussir, alors tu ne vas pas jusqu’au bout. Ai confiance en toi. Même si, entre nous, ça me fait un peu peur (ça c’est de ta faute, pourquoi as-tu arrêté, hein ?), j’ai décidé de reprendre la danse contemporaine. Utiliser chaque partie de mon corps pour m’exprimer, me vider l’esprit et me laisser bercer sur de la musique, c’est ce que me fait vibrer.

Si je te dis qu’aujourd’hui, tu es propriétaire,  en paix avec toi même, heureuse et amoureuse, tu me crois ? Allez, je te donne un dernier petit conseil, pour la route comme on dit : N’aies pas peur, que ce soit du monde dans lequel tu vis ou tout simplement d’être toi-même. Les gens te prendrons et t’aimerons comme tu es et pour ce que tu es.

On se revoit très vite,

Ta future toi

QUE DIRIEZ-VOUS A VOTRE VOUS D’AVANT ? 
A VOTRE VOUS D’IL Y A 10 ANS // 20 ANS // 30 ANS ?

A LIRE AUSSI

6 Commentaires

  • Répondre
    Joanna MEURICE
    8 juin 2017 at 9 h 34 min

    Je suis pour la reprise de la danse contemporaine <3

    • Répondre
      Megane Stonem
      8 juin 2017 at 16 h 41 min

      Oui oui oui ;D

  • Répondre
    Sébastien
    8 juin 2017 at 22 h 21 min

    Quele lettre émouvante qui t’est destinée et que tu nous fait partager. Je t’avoue que j’ai eu quelques larmes en la lisant. C’est beaucoup d’émotions. Merci à toi Mégane pour cela.
    A mon moi d’il y a 15 ans, je lui dirais de laisser de côté sa timidité, de ne pas écouter les gens qui lui disait qu’il n’a aucune de séduire la fille pour qui il a des sentiments. Je lui dirais de faire tout ce qui faut pour être heureux et que je le l’avais fait à l’époque, je ne serais certainement pas seul aujourd’hui. Je lui dirait qu’il rencontrera des amies formidables sur qui il poira toujours compter dans tous les moments de la vie.

    • Répondre
      Megane Stonem
      8 juin 2017 at 23 h 55 min

      Des larmes ? Whaa. Je ne m’attendais pas à ça..
      Essaies toi a cet exercice, tu verras, ça fait un bien fou !
      Et merci d’être si fidèle au blog (a)
      PS : En amour, il n’est jamais trop tard !!
      Des bisous

  • Répondre
    Marion C
    8 juin 2017 at 23 h 39 min

    J’adore très belle idée

    • Répondre
      Megane Stonem
      29 août 2017 at 19 h 40 min

      Merci Marion 🙂

    Laisser un commentaire